LA COMPAGNIE DIAGN’ART

ALIOUNE DIAGNE | DIRECTEUR ARTISTIQUE

Alioune Diagne, (1982) est chorégraphe et danseur née à Saint-Louis, Sénégal. D’abord auto-didacte, il a suivi des formations en danse contemporaine de Salia Sanou et Seydou Boro (Burkina Faso), Kettly Noël (Mali), Germaine Acogny, Cire Beye et Hardo Ka (Sénégal). Après la création de deux solos (Blabla – 2008 et This line is my path – 2009), il a connu un grand succès avec le trio Banlieue (2012). Ce spectacle pour trois danseurs, relatant le quotidien des banlieues sénégalaises, a fait une tournée continentale dans plus de 20 pays d’Afrique et Europe. Son dernier spectacle Siki est un solo, inspiré de la vie du premier champion du monde de boxe noir, Battling Siki. Alioune a également interprété le solo Flora du chorégraphe Kenzo Kusuda au Korzo Théâtre (La Haye, Les Pays-Bas), et un rôle dans Fagaala de Germaine Acogny.

Alioune Diagne est convaincu que l’art et la culture sont les forces motrices du développement, de l’expression, du débat et de l’éducation. Depuis 2007 dans Saint-Louis, il incarne artistiquement cette conviction en un projet qui se décline en 3 volets, tous portés par l’Association Diagn’Art : Le Festival Duo Solo Danse, la Compagnie Diagn’Art, et le Centre Chorégraphique “Le Château”.

LES SPECTACLES

SIKI

Siki | Solo | 2015

Ce spectacle fascinant de danse contemporaine fait revivre l’esprit et l’histoire de Battling Siki, le héros sénégalais de boxe oublié. Dans Siki, chaque danse est un combat, et chaque combat est une danse. Siki fut le premier Africain à gagner le titre du champion du monde de boxe en 1923 à Paris. Il combattait dans le ring, mais il se battait également contre le racisme caractéristique de son époque, en traçant sa route à travers l’Europe et les États-Unis des années vingt, les fameuses années folles. Il a été assassiné à New York à l’âge de 28 ans. En dépit d’une vie tumultueuse et extraordinaire, son histoire est peu connue au Sénégal, et encore moins dans le reste du monde. Ce spectacle est un dialogue entre la danse et la boxe, entre hier et aujourd’hui, entre regarder et être regardé, entre Battling Siki et Alioune Diagne, deux concitoyens du même âge, à un siècle d’intervalle.

Chorégraphie et interprétation Alioune Diagne, Dramaturgie Anoek Nuyens, Recherche et conseil artistique Maaike Cotterink, Extraits audio du documentaire Siki de Niek Koppen et du documentaire Boy Saloum d’Audrey Gallet, Mixage son Simone Giacomini, Jacques Lynedjian, Maaike Cotterink, Production Compagnie Diagn’Art – Maaike Cotterink, Coproduction Korzo, Ballet Preljocaj – Centre Chorégraphique National, Gemeente Den Haag, Pamoja – programme ACP-Culture + financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par les Studios Kabako.

 

BANLIEUE

BANLIEUE | TRIO | 2012

Le chorégraphe Alioune Diagne a grandi dans les banlieues sénégalaises. Inspiré par son enfance, il a créée en 2012 son premiere pièce de groupe, le spectacle Banlieue. Entraînés dans un mouvement incessant, les trois danseurs (Alioune Diagne, Seydou Camara et Madiba Badio) évoquent le désespoir, la fête et la révolte de la vie-survie. Banlieue oscille entre frivolité drolatique et gravité, et démontre une société en changement. Un spectacle inventif, généreux et vibrant. Durant les Rencontres Chorégraphiques – Danse l’Afrique Danse 2012, à Johannesbourg, la pièce a connu un grand succès. En 2013, le spectacle a fait une tournée Africaine, dans 16 pays du continent, à la Réunion et en 2015 aux Îles des Canaries.

Chorégraphie et concept Alioune Diagne, Interprètes Alioune Diagne, Madiba Badio, Seydou Camara, Texte Roland Fichet, Lumières Badou Sow & CCN Ballet Preljocaj – Pavillon Noir, Costumes et scénographie Alioune Diagne, Production Compagnie Diagn’Art (Saint-Louis) – Maaike Cotterink, Co-production Institut Français de Saint-Louis, CCN Ballet Preljocaj-Pavillon Noir, Partenaires Institut Français du Sénégal, Théâtre de Folle Pensée, Remerciements Ruth Roukema, Charles Najman, Sylvie Duchelle

 

SENGHOR, NOTRE CONTEMPORAIN

SENGHOR, NOTRE CONTEMPORAIN | 2014

SPECTACLE POUR 4 DANSEUSES, 4 CHANTEUSES ET 2 ACTEURS

Le spectacle Senghor, notre contemporain est une grande fresque de danse, théâtre et chant, qui vous amène dans l’univers poétique de Senghor, et son fameux poème Femme Noire. Créé en juin 2014 par Moïse Touré et Alioune Diagne, ce spectacle est une plateforme de collaboration artistique internationale, où le Burkina Faso, le Caméroun, le Sénégal et la France se retrouvent autour d’une oeuvre pluridisciplinaire. 

Pour ce spectacle, trois écrivains Sénégalaises de trois générations différentes : Amina Sow Mbaye, Sokhna Benga et Khady Touré, et un écrivain Burkinabé, Aristide Tarnagda, ont écrit la suite de Femme Noire, soixante ans après sa publication. Qu’est-elle devenue, des décennies plus tard ? Ces textes ont servi d’inspiration pour le travail chorégraphique d’Alioune Diagne, la mise-en-scène de Moïse Touré et pour les chants du choeur de femmes sous la direction de Gaëlle Mongo.

Dans le cadre du Sommet de la Francophonie 2014, ce spectacle a été présenté au Grand Théâtre National à Dakar et au festival Duo Solo Danse 2014.

Direction Artistique Moïse Touré et Alioune Diagne, Chorégraphie Alioune Diagne, Mise en scène Moïse Touré, Arrangement musicaux et Direction de choeur Gaëlle Mongo, Management Maaike Cotterink et Céline Cagnas, Production Maaike Cotterink et Ruth Roukema, Danse Alicia Gomis, Kaisha Essiane, Khady Diop (& Clarisse Sagna à Saint-Louis), Théâtre Kabore Safourate, Ali Ouedraogo, Chant Gaëlle Mongo, Cori de I-Science, Daba Makourejah, Fakeba, Écrivains Khady Touré, Amina Sow Mbaye, Sokhna Benga, Aristide Tarnagda, Production Compagnie Diagn’Art & Compagnie Les Inachevés, Mécène principal pour la production du spectacle La Fondation Total Sénégal, Avec le soutien de La Fondation Total Sénégal, Ministère de la Culture du Sénégal, Sommet de la Francophonie, Région Rhône-AlpesConception graphique, Carrie Zwarts, Remerciements Henk Oonk, Carrie Zwarts, Calaoprint, Grand Théâtre National